Return to site

Zéro déchet : les cosmétiques ont leurs alternatives

En 1973, Tahiti douche arrive sur le marché de l'hygiène et impose le gel douche comme la norme dans la salle de bain : bourré de parfums et moussant abondamment, il conquiert les cœurs. Aujourd'hui, même si on commence à prendre conscience des problèmes liés aux produits chimiques et aux parfums de synthèse, la norme reste enfermée dans une bouteille en plastique. Mais nul n'a pu passer à côté de cette nouvelle lubie du milieu du zéro déchet : les alternatives solides ! Finis les fonds de bouteille à jamais perdus, les Sodium Lauryl Sulfate dans les égouts et les déchets qui s'entassent.

Si vous hésitez à sauter le pas, on vous a tout détaillé juste en dessous. Si vous êtes déjà convaincu.e... Rendez-vous en fin d'article, on vous y parle de nos produits préférés !

I/ Quel est l'impact des produits conventionnels ?

1- Des chiffres affolants

Il se vend près de 6 flacons de gel douche chaque seconde en France, soit 511 000 par jour. Pour les shampoings, le chiffre monte à 525 000. Bien que souvent recyclables, ces bouteilles en plastique ne font que s’ajouter à la liste considérable des déchets à traiter chaque jour dans le monde. On vous l’a répété : un déchet jeté, c'est un déchet à traiter ! Ces données ne concernent que le gel douche, mais réfléchissez au nombre de contenants dans votre salle de bain : shampoing, après-shampoing, dentifrice, déodorant… Ce sont autant de déchets qu’il faudra traiter.

2- Des ingrédients nocifs pour nous et ce qui nous entoure

Si on prend l’exemple des gels douche, leur composition est bien plus complexe que celle des savons. Les ingrédients, tensioactifs et autres parfums sont nombreux afin de proposer la texture recherchée lors de la douche. Ces produits posent un premier problème : vis-à-vis de notre propre peau. Ils peuvent non seulement avoir une action irritante sur la peau à long terme en « décapant » au lieu de nettoyer, mais aussi agir comme perturbateur endocrinien. Pour faire simple, certains actifs sont si petits qu’ils peuvent faire leur place dans notre organisme et potentiellement avoir un effet direct sur le système hormonal.

II/ Les spécificités des produits solides

1- Des ingrédients réduits

Les produits d’hygiène solides pourraient, comme les produits conventionnels, contenir des ingrédients nocifs pour la santé et l’environnement. Ce, tout particulièrement concernant le savon qui est toujours répandu dans les grandes surfaces. Cependant, lorsque les marques décident de concevoir des produits écologiques et zéro déchet, c’est bien souvent dans le but d’une transition globale ! Ce sont des exemples comme ceux-ci que nous vous détaillons en fin d’article et dont nous vous parlons ici.

 

Pour mieux comprendre comment ces produits à la composition épurée fonctionnent, il faut faire une distinction entre deux choses importantes : les ingrédients présents pour nettoyer, et ceux présents pour modifier l’esthétique, l’odeur ou la texture du produit final. En somme, on vous conseille d’acheter des pois chiches plutôt que du houmous industriel !

2- La question des tensioactifs

Le mot tensioactif est effrayant, mais il est nécessaire au pouvoir nettoyant d’un produit ! En effet, en tant qu'ingrédient, le principe de base d’un tensioactif sera de lier, de « créer une tension » entre l’eau et la saleté (qui ne sont naturellement pas miscibles) afin que le tout s’en aille lors du rinçage.

Mais différents types de tensioactifs existent. Parmi eux les moins agressifs sont d’origine végétale, notamment des composants extraits des acides gras de la noix de coco ! Très doux, ils sont bien loin des sulfates et autres tensioactifs issus de la pétrochimie.

En dehors de ces ingrédients nécessaires au nettoyage (minimisés au maximum), on retrouve des agents présents uniquement pour le bien-être de votre peau, et pas pour des effets superflus. Sont notamment ajoutées des huiles essentielles et huiles végétales, qui vont accompagner l’action de lavage ou aider à nourrir peaux et cheveux à l’utilisation !

3- Utilisation

Les produits solides sont faits de telle sorte qu’ils vont former une couche liquide à leur surface au contact de l’eau ou de la chaleur de la peau. Il suffit alors soit de frotter le produit dédié (avec un gant, une brosse...) ou de le passer directement sur le corps ou le visage !

Qui dit moins de tensioactifs extravagants dit un effet moussant différent. Cela peut rebuter, car c’est une image répandue dans les mœurs et les codes des marques. Mais comme nous vous l’expliquions juste avant : ce n’est pas parce que ça ne mousse pas que ça ne lave pas !

III/ Zéro déchet des pieds à la tête

Alors, prêt.e à sauter le pas ? On vous propose 5 exemples d'alternatives solides aux produits de la salle de bain, issus de la sélection EthicAdvisor ! 

1- Le dentifrice

On adore ce dentifrice Lulu Guite ! A l'huile essentielle de menthe poivrée, il prend soin des dents grâce à son argile au léger pouvoir abrasif.

2- Le déodorant

Le secret de ce déodorant Lamazuna ? Le palmarosa ! Cette huile essentielle est réputée pour masquer la transpiration et n'empêche pas la sudation et la respiration naturelle de la peau.

3- Le savon

Coucou au savon L'atelier populaire ! Oui, le savon, on connaît... Mais quitte à en utiliser un autant le choisir végane, bio et Made in France, vous ne croyez pas ?

4- Le shampooing

Et un shampoing Lamazuna pour continuer ! Du Made in France comme on les aime.

5- Le démaquillant

Pachamamaï crée le premier démaquillant solide ! Il sert aussi à se nettoyer le visage en en prenant soin, puisque les huiles végétales y sont légion. 

Notre petite équipe est toujours très fière de dénicher pour vous des pépites éthiques dans tous les domaines, et l'hygiène n'échappe pas à la règle ! Du zéro déchet, mais aussi du bio, du végane, du sans plastique, du sans molécules toxiques... N'hésitez pas à vous balader dans la sélection Hygiène et Beauté d'EthicAdvisor. Vous venez ? Il y en a pour tout le monde.

Youna Zerrouki

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly