Return to site

RECYCLAGE : aller plus loin en 8 points

Recyclable ne veut pas dire recyclé. On pourrait croire que tout ce que l’on jette dans nos poubelles jaunes finit par avoir une seconde vie... Que nenni ! En réalité en France, seuls 40% des déchets ménagers sont recyclés et parmi eux seuls 8% sont en plastique.

Le recyclage se vit au quotidien en tant que consommateur : en sélectionnant nos produits, en triant nos déchets et en jetant nos poubelles. Pourtant, quant à la question de savoir où finissent exactement ces déchets, la réponse reste assez floue.

Face à la masse de déchets grandissante, les Etats et les entreprises ont du mal à gérer cette situation devenue quasi incontrôlable. Souvent sous-estimée, elle est pourtant devenue un axe primordial pour préserver l’environnement et la santé des populations.

1/ Que trouve-t-on dans nos poubelles ?

En 2018, le contenu de nos poubelles correspondait à environ 568 kg par personne et par an selon l'Ademe. Une poubelle lambda serait composée de : 29 % de déchets putrescibles, 25 % de papiers cartons, 13 % de verre, 11 % de plastique, 4 % de métaux, 18 % de divers... Et beaucoup de ces déchets ne sont malheureusement ni recyclés ni placés au compostage.

A lire :

« Les déchets des ménages sont estimés à 33,7 millions de tonnes par an, soit 80 % des déchets collectés par les municipalités. »

2/ Une illusion que tout est recyclable

On pourrait croire que tout ce que l’on jette dans les poubelles jaunes est recyclé… Mais pas du tout. Un des meilleurs exemples pour illustrer cela c’est le plastique, matériau qui a connu un essor considérable au XXIème siècle. Ainsi, seuls deux types de plastiques peuvent réellement être recyclés et ce uniquement s’ils sont placés dans la bonne poubelle. A retenir, donc : les PET et PEHD, qui sont symbolisés par les chiffres 1 et 2 sur vos emballages.

A lire :

« 14 % en moyenne des plastiques usagés sont collectés pour être recyclés […] Sur ces 14 %, 4 % sont perdus au cours du processus de recyclage »

3/ Comment s'y retrouver ?

« Tu sais dans quelle poubelle ça se met ça ? » Si vous vous êtes déjà posé cette question, c’est que comme la plupart des français vous n’y voyez pas très clair dans le recyclage. En effet, on voit beaucoup de logos sur nos emballages sans savoir vraiment à quoi ils correspondent, ils sont même parfois trompeurs.

A lire :

« le plastique vous ment […] tous les plastiques ne se recyclent pas et surtout pas à l’infini.»

4/ Que peut-on faire à partir de déchets recyclés ?

Même si la part des déchets recyclés est faible par rapport à la quantité de déchets produite, beaucoup de choses peuvent être faites avec tout ce que l’on jette. On peut notamment les transformer en énergie, fabriquer de nouveau les mêmes produits ou encore d’autres objets.

Que trouver en matières recyclées sur Ethicadvisor ?

Recyclés jusqu'au bout des pieds, avec ces chaussettes confectionnées avec des fibres recyclées !

Des lunettes entièrement fabriquées à partir de coquilles … de moules ! Preuve que grâce au recyclage tout est possible !

5/ Une crise en constante évolution

Avec une croissance démographique très importante dans certains pays et l’augmentation du niveau de vie des populations, les déchets vont fortement augmenter ces prochaines années si rien n’est fait. Les gouvernements ont du mal à maintenir la cadence face à cette évolution très rapide : d’ici 2050, la masse des déchets dans le monde devrait atteindre 3,4 milliards de tonnes.

A lire :

«(...)ce volume risque d'augmenter de 70 % pour atteindre les 3,4 milliards de tonnes en 2050, d'après la Banque mondiale.»

6/ La gestion des déchets dans le monde

Le monde produit plus de 2 milliards de tonnes de déchets par an, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Alors que les pays les plus pollueurs en déchets restent les pays les plus riches et les plus peuplés, les façons de gérer les déchets dans le monde varient.

A lire :

« Les pays à revenu élevé, qui ne rassemblent que 16% de la population mondiale génèrent plus d’un tiers des déchets de la planète. »

7/ Tensions entre pays et nécessité d'agir

C’est une crise qui dépasse les frontières. Cette accumulation de déchets a poussé certains pays (notamment en Europe) à exporter leurs déchets, si bien que le traitement des déchets est devenu un business à l’échelle mondiale. Un business qui crée des tensions : de nombreux pays d’Asie comme la Chine ou la Malaisie refusent de devenir la déchetterie du monde. Elles décident elles aussi d’agir face à cette accumulation de déchets dans leur propre pays.

A lire :

« Après vingt-cinq années d'encadrement du recyclage de déchets, la Chine a refusé d’acheter des déchets en plastique recyclé (...) - une décision qui a eu raison d’une industrie du recyclage d'une valeur estimée à 200 milliards de dollars (...)»

8/ Que faire à notre échelle ?

On ne va pas vous mentir une des meilleures façons de réduire ses déchets c’est de moins consommer ou encore de consommer des produits zéro déchet.

Pour privilégier le zéro déchet, on vous propose donc chez Ethicadvisor :

→ Pour une salle de bain zéro déchet, optez pour des produits solides, comme ce démaquillant.

→ Le savon naturel à l’huile d’olive, c’est LA solution zéro déchet !

Le recyclage semble être une clé pour réduire la masse de déchets et limiter notre utilisation de ressources non renouvelables. Chaque acteurs se doit d’agir pour lutter contre cette pollution : des Etats aux consommateurs en passant par les industries. Il parait qu'il suffit que ça ne s'achète plus pour que ça ne se vende plus : et si on arrêtait d'acheter du plastique ? Et vous, c'est pour quand ?

Carolane Faure

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly