Return to site

Nutri-score, nova-score, mais encore ?

La globalisation de l’économie qui entraîne la multiplicité des fabricants nous permet d'avoir chaque jour plus de choix pour un produit donné. Nous avons ainsi plus de 680 plats de lasagnes et plus de 1 000 boites de sardines différentes disponibles en France dans la grande distribution.... Parmi cette profusion d'offres, certaines contiennent des additifs et d'autres non, certaines sont faites artisanalement quand d'autres sont issues d'une chaîne de production ultra-automatisé, certaines contiennent des sucres ajoutés, d'autres plus de graisse que des produits pourtant comparables...

Bref, savoir trier le bon grain de l'ivraie dans cette profusion d'offres n'est pas chose facile, et à moins de passer 5 bonnes minutes sur chaque étiquette, difficile de savoir ce que l'on achète vraiment.

C'est à ce stade que 2 outils nous viennent en aide : le Nutri-Score et le Nova-Score.

Tout sur le Nutri-Score

Le logo Nutri-Score a été conçu en 2016 par Santé publique France à la demande de la Direction générale de la santé, en s’appuyant sur les travaux de l’équipe du Professeur Serge Hercberg (Université Paris 13) et les expertises de l’Anses et du Haut Conseil de Santé Publique.

Le Nutri-Score en bref

  • Un logo qui informe sur la qualité nutritionnelle simplifiée
  • Un calcul qui met en exergue les nutriments considérés comme bons et comme mauvais (cf plus bas)
  • Basé sur une échelle de 5 couleurs : du vert foncé au orange foncé
  • Associé à des lettres allant de A à E pour optimiser son accessibilité et sa compréhension par le consommateur
  • Non obligatoire, il est cependant complémentaire à la déclaration nutritionnelle obligatoire fixée par la réglementation européenne (vous savez, le tableau illisible sur les produits)

"Un logo qui informe sur la qualité nutritionnelle simplifiée​"

Comment est calculé le Nutri-Score ?

Le score prend en compte, pour 100 grammes de produit, la teneur :

  • en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) ;
  • en aspects à limiter (calories, acides gras saturés, sucres, sel).

Après calcul, le score obtenu pour un produit permet de lui attribuer la fameuse lettre verdict.

Quels sont les produits concernés ?

  • Tous les aliments transformés, exceptés les herbes aromatiques, thés, cafés, levures... ;
  • Toutes les boissons, exceptées les boissons alcoolisées.

A noter que sont exemptés les produits dont la face la plus grande a une surface inférieure à 25 cm².

Et en vidéo cela donne ça ! 

Où trouver le Nutri-Score ?

Ici encore, le poids des lobbies a fait son œuvre... Malgré une proposition de rendre obligatoire cet indicateur au nom de la santé publique, le parlement a rejeté cette proposition en Mai 2018.

Certains industriels se sont engagés à le faire figurer sur leurs emballages, mais la majorité des produits alimentaires en sont toujours dépourvus (et ce bien évidemment, principalement quand le score vire au rouge...).

Mais c’était sans compter EthicAdvisor ! Que ce soit via notre app de scan ou via notre site web, vous pourrez trouver le Nutri-Score sur plus de 400 000 produits et/ou ne sélectionner que ceux qui ont un Nutri-Score de A ou B pour une alimentation au plus proche du top ! On vous a déjà fait la sélection par ici.

Les limites du Nutri-Score

Comme toute approche synthétique, le Nutri-Score est parfois réducteur... C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est souvent décrié.

Ainsi, la teneur en fibre n'étant pas une mention obligatoire sur les étiquettes, certains Nutri-Score sont calculés sans cette donnée, donnant parfois à certains aliments un score plus négatif qu'il ne devrait l’être.

L'huile d'olive ou le miel vont être systématiquement notés D ou E au Nutri-Score, alors que ce sont des gras et des sucres jugés bons pour la santé.

Le simple fait de broyer ou pas des amandes avant de les manger va impacter la façon dont ces amandes vont être digérées par notre organisme.

Le degré de transformation d'un produit est donc un critère tout aussi important que la quantité des nutriments elle-même. Une étude de l'Inserm en 2018 a même démontré que les produits ultra-transformés avaient un lien avec la fréquence de certains cancers.

Le plus limitant reste l'absence d'information sur les additifs et autres ajouts industriels dans les aliments. C'est ici qu'intervient alors le Nova-Score (dont nous vous parlons plus loin, si c'est pas beau ça !).

Le degré de transformation d'un produit est donc un critère tout aussi important que la quantité des nutriments.

Pourquoi garder le Nutri-Score ?

Malgré ces limitations, le Nutri-Score reste le moyen le plus rapide de se faire une idée instantanée de la fréquence avec laquelle vous pouvez sans problème consommer un produit donné. A et B : régulièrement, C et D : de temps en temps et E : vraiment pour se faire plaisir uniquement et surtout... Rarement !

Le Nutri-Score reste un moyen simple mais efficace pour les personnes devant faire attention à des apports spécifiques, notamment en cas d'obésité (graisses et sucres), de diabète (sucres) ou d'hypertension artérielle liée aux excès de sel.

Il est aussi utile pour comparer deux marques proposant le même produit, des gâteaux par exemple. Même en sachant pertinemment que vous aurez du mal à trouver du tout vert, il est toujours utile de pouvoir aller vers celui qui sera le moins agressif pour votre santé !

Et le Nova-Score alors ?

Comme précisé, le Nutri-Score donne une vision rapide des nutriments principaux utilisés et de leur équilibre, mais ne donne pas de précisions quant aux procédés de transformation des aliments utilisés ou la présence d'additifs. C'est là que ce trop méconnu Nova-Score entre en jeu !

Qu'est ce que le Nova-Score ?

Le Nova-Score a été élaboré en 2010 par Carlos Monteiro, professeur de nutrition et de santé publique à l’université de Sao Paulo (Brésil) et popularisé en France par le Dr Anthony Fardet.

Pour classer les aliments, le Nova-Score les divise en 4 catégories en fonction du degré de transformation par rapport à leur état "naturel". Ci-dessous un tableau synthétique :

A chaque groupe correspond un logo particulier :

Pour classer les aliments, le Nova-Score les divise en 4 catégories en fonction du degré de transformation par rapport à leur état "naturel". ​

Sans avoir à rentrer dans le détail, la catégorie 4 est donc à éviter au maximum dans nos assiettes, puisqu'elle implique un Aliment Ultra Transformé.

La catégorie 3 peut avoir quelques additifs présents, mais seulement ceux qui contribuent au maintien de l'origine naturelle de l'aliment (conservateurs) sans en modifier le goût, la consistance ou la couleur.

De manière générale, on considère qu'en cuisine on utilise des aliments de catégorie 2 pour cuisiner des aliments de catégorie 1 (des épices dans du riz pour le parfumer, par exemple). C'est d'ailleurs ce que nous vous conseillons de faire, pour toujours savoir ce que vous mangez : rien de meilleur que le fait maison !

Pourquoi faut-il fuir les Aliments Ultra Transformés (AUT) ?

Les raisons sont multiples, mais peuvent se regrouper en deux points principaux :

  • Lors du processus de transformation, les aliments perdent peu à peu leurs qualités nutritionnelles et nutritives. Cuits, décomposés, recomposés, lyophilisés, réhydratés à outrance, les ingrédients de base utilisés dans les produits ont perdus tous les minéraux et leurs vitamines.
  • Parce que les ingrédients de base ont été triturés, les qualités de goût et de texture dans le produit fini sont dénaturés. C'est là que les industriels utilisent en grande quantité tous les additifs, colorants et autres exhausteurs de goût que nous savons pertinemment être à risque pour la santé.

Où trouver le Nova-Score ?

Devinez... Chez nos amis d'Open Food Facts, bien sûr, mais aussi via notre application de scan et notre site web !

Comment jongler entre le Nova et le Nutri-Score ?

Lorsque vous n'êtes pas sûr.e de la qualité nutritionnelle d'un produit, regarder à la fois son Nutri- et son Nova- score aide à s'en faire une idée générale. Ca tombe bien, les deux sont côte à côte sur notre appli de scan et notre site.

La petite histoire du pot de miel

Vous avez prévu d'acheter du miel. Votre grand mère vous a dit que c'était bon pour la gorge, Facebook vous a dit que ça aidait les défenses immunitaires, et votre médecin vous a dit que c'était mieux dans le café que du sucre raffiné.

Armé.e de votre appli EthicAdvisor, et de votre motivation à manger sain, vous commencez donc à scanner les pots présents en rayon. Et là, c'est le drame. Du "E", du rouge, des alertes au sucre de partout. Et à côté, un intimidant carré rouge, armé de son "4", vous fait trembler. Vous reposez le pot, terrifié.e du mal que pourrait faire ce produit à votre corps !

Jamais à court d'ardeur, vous empoignez quand même le pot voisin. Et là, miracle : à côté de l'agressif "E" (inéluctable, le miel étant... du sucre), se trouve un salvateur "2" jaune.

C'est là qu'est la beauté du Nova-Score : vous venez de trouver un miel qui n'a subi que des transformations minimales et qui est exempt de tout additif.

La morale de l'histoire

La morale est très simple : on ne pourra que rarement vous dire qu'un produit est parfait ou qu'au contraire il est à bannir ad vitam aeternam. Ce que vous permettent ces deux scores, c'est principalement de comparer des produits similaires et de choisir celui qui sera le meilleur pour vous.

Vous savez que vous voulez du chocolat au lait ? Et si vous preniez celui avec le moins de sucre ?

Vous savez que vous voulez des biscuits ? Et si vous preniez ceux ayant été les moins triturés, transformés ?

"Ce que vous permettent ces deux scores, c'est principalement de comparer des produits similaires et de choisir celui qui sera le meilleur pour vous.​"

Dans une société de surconsommation et d'industrialisation, trouver des aliments à la fois équilibrés dans leurs nutriments ET sains dans leur élaboration n'est pas chose facile... Mais nous vous faisons confiance ! Entre les outils que vous avez entre les mains et les infos que vous avez dans la tête, vous pouvez faire des choix pas toujours sains mais toujours conscients lors de vos courses !

Alors encore une fois, soit on scanne, soit on visite, et toute l'info est en 1 seul clic sur EthicAdvisor !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly