Return to site

Les dessous du sucre

· Santé,Alimentation

Alors qu'on a longtemps blâmé et boudé le gras, ces dernières années un consensus se forme autour du fait qu'une consommation excessive de sucre soit mauvaise, voire dangereuse pour la santé. Mais il est parfois compliqué de l'éviter, tant les produits du quotidien en contiennent. Nous vous embarquons dans une petite traversée du monde édulcoré du sucre !

Entre sucres et indices glycémiques (IG)

Le sucre est mort, vive les sucres !

Les sucres simples

Aussi appelés sucres rapides, ce sont des molécules simples et courtes et donc immédiatement assimilées par l'organisme.

Les sucres complexes

Aussi appelés sucres lents, ils mettent plus de temps à être assimiles/digérés par notre organisme.

La spécificité du glucose

Le seul sucre que notre corps peut utiliser est le glucose, notamment (à 60% !) pour faire fonctionner le cerveau. Il va donc devoir transformer tous les sucres ingérés en cette potion magique d'énergie. Mais ce processus est plus ou moins rapide en fonction de leur complexité ! C'est là qu'intervient le fameux index glycémique ou IG.

L'index glycémique

Il mesure la rapidité avec laquelle le foie et l'insuline du pancréas sont capables de transformer telle ou telle forme de sucre (et par extension d'aliment) en nutriments assimilables pouvant passer dans le sang. Plus le sucre d'un aliment est complexe, plus il est délivré lentement (et donc pertinemment) au corps, plus on considère qu'il a un IG bas !

Le sucre, cet élément omniprésent

Une histoire du sucre

Jusque dans les années 60, notre source de sucre provenait principalement de la saccharose (le bon vieux sucre en poudre qu'on met dans nos gâteaux). Mais avec le développement des plats préparés industriels, se sont ajoutés le glucose et le fructose en quantité... industrielle. Ils concernent maintenant 80 % de notre consommation du sucre, la plupart du temps à notre insu. C'est au final près de 100 grammes de sucre que nous consommons chaque jour en moyenne (donc plus de 15 pierres de sucre)...

Pourquoi y a-t-il du sucre partout ?

Toutes les études scientifiques montrent que le sucre a un impact immédiat de satisfaction sur notre cerveau. Une étude a même prouvé que les souris devenaient plus accroc au sucre... qu'à la cocaïne.

Les industriels ont donc rapidement compris que plus leurs produits contiendraient du sucre, plus notre envie de racheter ledit produit serait forte.

Or, bien que le sucre soit nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme, les formes et les quantités utilisées par les industrielles ne lui font pas de bien...

Le sucre, un ennemi dangereux

Les maladies causées par le sucre

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le sucre est devenu un facteur déterminant dans les 3 premières causes de mortalité ! Responsable de la majorité des accidents cardio-vasculaires, du diabète, et dans les pays développés, du syndrome de NASH (stéatohépatite métabolique). Sans mentionner les caries, plus connues, mais qui constituent pourtant un moindre mal.

Recommandations

L'OMS a désormais préconisé un MAXIMUM de 50 g de sucre par jour, en lieu et place des 100 g que nous consommons actuellement.. Pour plus de détails, nous vous recommandons un excellent documentaire qui retrace l'histoire d'un consommateur qui en 2017 décide de "forcer" sa consommation de sucre uniquement via des produits industriels pendant 1 mois. Les résultats sont effrayants et sans appel : Sugarland.

Comment s'appelle le sucre ?

Et si on lisait juste la liste des ingrédients pour l'éviter ? Pas si simple... En effet, de nombreux types de sucres sont utilisés sous des noms différents, parfois barbares !

Le sucre dans tous ses états

En développant de nouveaux produits ou appellations, les industriels (obligés de mentionner les ingrédients sur les étiquettes) arrivent à glisser du sucre en utilisant des termes ambigus. Ainsi, les dénomination suivantes sont en fait toutes des sucres (de manière parfois explicites et parfois beaucoup moins.)

  • Agave
  • Amidon
  • Cassonade
  • Concentré de jus de fruit
  • Dextrine
  • Dextrose
  • Extrait de malt d’orge
  • Fructose
  • Glucose
  • Jus de canne à sucre
  • Lactose
  • Maltodextrine
  • Maltose
  • Mélasse
  • Miel
  • Saccharose
  • Sirop
  • Sirop d’agave
  • Sirop d’amidon
  • Sirop de canne à sucre évaporé
  • Sirop de fructose
  • Sirop de maïs
  • Sirop de malt
  • Sirop de riz
  • Sirop de sorgho
  • Sirop d’érable
  • Sucre inverti
  • Xylose

La seule solution pour avoir une véritable idée des quantités de sucre est de se reporter à l’étiquetage obligatoire des nutriments et de regarder la catégorie glucides, où seront précisés le cas échéant le sucre et l'amidon !

Comment réduire sa consommation de sucre

Les édulcorant, une solution alternative ?

Une autre astuce des industriels est de remplacer le sucre par des édulcorants qui imitent le sucre par leur pouvoir sucrant. Ils satisfont ainsi notre addiction au sucre, tout en utilisant des produits totalement chimiques et souvent moins chers à produire que le sucre.

De Charybde en Scylla

Les édulcorants ne contiennent aucun sucre. Mais ce n'est que résoudre un problème en en créant un autre, puisqu'ils ont souvent des impacts négatifs, voire plus dangereux que le sucre, sur notre santé.

Ainsi l'acide cyclamique (E952) est un édulcorant identifié comme dangereux et cancérigène (et même interdit aux USA ou en Angleterre). Mêmes doutes sérieux concernant l'aspartame.

Tromper le corps

De nombreuses analyses tendent à montrer que les édulcorants, en trompant le corps qui peut penser une arrivée de sucre non réelle, a tendance à réagir en modifiant son métabolisme et à générer un sentiment de faim supplémentaire...

Comment retrouver les édulcorants sur l'étiquette ?

Pour connaître le nom de ces édulcorants et connaître leur impact sur la santé, retrouvez par ici une liste plutôt complète (bien que non exhaustive).

EthicAdvisor vous aide

Grâce à notre système de filtres dans la catégories santé, vous pouvez:

1 - Sélectionner les produits sans sucres ajoutés. Les produits ne contiennent alors que les sucres naturels des ingrédients (le sucre contenu dans les fruits par exemple).

2 - Sélectionner les produits sans sucres. Radical, mais efficace !

3 - Si vous êtes sensibles à la présence d’édulcorants, vous pourrez également cocher cette option disponible dans la catégorie additifs !

Pour rappel: nous utilisons la base de données OpenFood facts pour déterminer ces informations.

Un peu de fun pour finir ?

Mention spéciale pour ce site qui permet de traduire de façon ludique les produits de notre quotidien en équivalents morceaux de sucres... Plus effrayant que fun dans certains cas, mais diablement efficace !

https://combiendesucres.fr/

(1) http://sante.lefigaro.fr/article/les-edulcorants-un-mirage-face-aux-dangers-de-l-exces-de-sucre/

Youna Zerrouki et Eric Taillard

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly