Return to site

Le NOVA Score, pour moins d'aliments ultra transformés

Il y a quelques temps, nous vous parlions de la différence entre les Nova et Nutri Scores. Ravis de voir votre intérêt pour le sujet nous avons décidé de vous proposer un article encore plus poussé à propos du NOVA, dont les catégories classent les aliments de brut à ultra transformé.

Quelle est la place des produits transformés dans notre alimentation, comment influent-ils sur notre corps, en quoi le NOVA Score nous aide-t-il à nous y retrouver ? Comme d'habitude, on vous dit tout et plus encore sur le sujet. Retrouvez en fin d'article une infographie récapitulative concernant le NOVA Score, pour encore plus de simplicité !

I/ Un changement radical dans nos estomacs

1- Changement de consommation

Les contraintes de temps, un prix parfois aguicheur et un marketing omniprésent nous amènent de plus en plus à acheter des produits alimentaires déjà transformés qui n’ont qu’à être mis au micro-ondes, et à être dégustés avalés.

Ainsi, comme l'annonce l’INSEE : « Au fil des décennies, les ménages consomment de plus en plus de plats préparés et de produits transformés tels que des légumes déjà coupés ou des pommes de terre en purée. Depuis 1960, la consommation de plats préparés s'accroît de 4,4 % par an en volume par habitant (contre + 1,2 % pour l'ensemble de la consommation alimentaire à domicile). Les changements de modes de vie s'accompagnent d'une réduction du temps de préparation des repas à domicile (- 25 % entre 1986 et 2010) et profitent à des produits faciles d'emploi, tels que les pizzas ou les desserts lactés frais. Parfois, cette recherche de praticité se fait au détriment de produits bruts et non transformés : par exemple, les produits dérivés de la pomme de terre progressent tandis que les pommes de terre brutes reculent (+ 3,0 % par an en volume par habitant contre - 0,8 %). De même, inexistante en 1960, la consommation de légumes coupés ou emballés s'est fortement développée depuis les années 1990 alors que celle de légumes non transformés reste stable. »

2- Changement de production

Or l’industrie agro-alimentaire, dans un souci de volumes et de rentabilité, a de plus en plus intégré d’ingrédients non naturels développés en laboratoire, dans le souci d’améliorer la durée de conservation, la couleur, la texture, ou même le goût des aliments pour nous y rendre plus dépendants.

Au-delà des additifs, de nouvelles méthodes de transformation des aliments sont également apparues. Certaines très anciennes, comme la meunerie qui consiste à transformer le grain en farine, mais aussi d’autres beaucoup plus complexes comme la déshydratation, la lyophilisation voire le « cracking ».

II/ De réels risques pour la santé

Tous ces additifs non naturels sont peu testés sur l’homme avant leur commercialisation et chaque année voit son lot d’interdiction d’additifs que l’on a pourtant consommé pendant des années.

De plus, chacun de ces procédés de transformation change radicalement les nutriments des aliments.

Or, notre système digestif est (après le cerveau) la zone d’échange chimique la plus complexe de notre corps. Cette machine s’est construite sur plus de 100 millions d’années avec l’apparition des premiers mammifères, autour d’ingrédients que nous avons lentement appris à assimiler et digérer afin d’en tirer le meilleur pour notre corps et nos besoins vitaux.

Puis en l’espace de moins de 60 ans nous avons radicalement changé ce que nous mettions en amont dans cette merveilleuse machine. Au point de déclencher tous ces dérèglements que la science commence à peine à découvrir chaque jour.

De nombreuses et de plus en plus fréquentes études montrent une corrélation entre le développement de certaines maladies (cancer, obésité, alzheimer, diabètes, etc..) et une alimentation industrielle.

Marche arrière toute donc, et redonnons à notre corps ce pour quoi il est parfaitement conçu : des produits les plus bruts et « naturels » possibles. Et c’est bien là l’objectif du NOVA Score !

III/ Le NOVA Score à la rescousse

Il a été élaboré par des chercheurs nutritionnistes brésiliens vers 2010, suite à plusieurs études corrélant diabète de type 2 et alimentation transformée. Les chercheurs ont alors essayé de mettre en place une classification qui permettrait à leurs patients de mieux comprendre le degré de transformation de leur alimentation pour tenter de réduire leur diabète.

C’est ainsi que sont nés les 4 niveaux de classification du NOVA Score. Cette classification a depuis été reprise par nombre de nutritionnistes de la communauté internationale et s’impose, y compris en Europe désormais, comme le meilleur classement pour caractériser le degré de transformation d’un aliment.

1- Aliments NOVA catégorie 1

La première des 4 catégories est la plus saine : tous les aliments très peu ou pas transformés :

On retrouve donc des aliments par définition sans additifs chimiques, et des méthodes de transformation « légère » avec peu d’impacts sur la présence des nutriments d’origine.

Aliments pas ou peu transformés

2- Aliments NOVA catégorie 2

La deuxième catégorie NOVA Score concerne les ingrédients culinaires, rarement consommés tels quels, mais souvent présents comme compléments de recette pour des aliments de la catégorie 1.

Ingrédients culinaires

3- Aliments NOVA catégorie 3

Vient ensuite la catégorie 3, qui inclue des modes de cuissons ou de mise en conservation qui peuvent modifier les nutriments. Ce sont souvent des produits de la catégorie 1 auxquels on a ajouté des produits de la catégorie 2 pour qu'ils aient meilleur goût ou se conservent plus longtemps. Ces aliments sont donc transformés, mais ne contiennent toujours pas d’additifs chimiques.

Aliments transformés

4- Aliments NOVA catégorie 4

Enfin, le côté obscur du NOVA Score, la catégorie 4. Elle inclue tous les Aliments Ultra Transformés (AUT) et les process industriels associés :

Aliments ultra transformés

Avec les aliments de la catégorie 4, nous sommes définitivement très loin de ce que notre corps à su apprendre à ingérer sans se perturber voire se dérégler. Et c’est bien celle-ci que les nutritionnistes préconisent d’éviter au maximum.

5- Récapitulatif du NOVA Score

Vous voulez un exemple concret ? Ca tombe bien, on a ça sous le coude : croquer dans une pomme, c’est la meilleure façon d’assimiler tous ses nutriments et d’être calé.e rapidement. C’est l’aliment de niveau 1 par excellence. Ajoutons-y du sucre, une « aide culinaire » de niveau 2. On obtient alors de la compote, un aliment de la catégorie 3 car il n’a pas subi beaucoup de transformation mais qu’on lui a tout de même modifié ses propriétés. Mais si vous craquez pour une tarte aux pommes industrielle, elle a de grandes chances d’être dans la catégorie 4 : additifs en tout genre pour la conservation et l’appétence, système de cuisson non conventionnel… Faites-en une vous-même, avec la recette de votre grand-mère votre tarte passera en catégorie 3 !​

Pour résumer :

nova_score_aliments_transformes

IV/ Qu'est-ce qu'on fait ?

C’est pour ça que nous sommes là ! Nous et nos amis d’Open Food Facts qui, conscients de l’importance de cette classification, l’ont intégrée dans leur base de données. Celle-là même que nous utilisons et vous mettons à disposition via EthicAdvisor.

Open Food Facts s’est donc inspiré de la classification NOVA Score et propose une méthode pour nous permettre de mieux discerner les bons aliments (pleins de nutriments) des méchants (pleins d’additifs et/ou ultra transformés).

De notre côté, nous avons intégré cette notion au sein d’EthicAdvisor, que ce soit dans notre application (pour scanner vos produits) ou via notre site (pour filtrer les produits peu transformés). 

Le NOVA Score, comme tout système de notation ou de classification, n’est pas à suivre aveuglément. Il est par exemple pertinent de le mettre en face du Nutri Score, avec lequel il forme un duo de choc ! Pour vous en sortir avec ces notions, nous vous avons fait un petit article récap « Nutri Score, Nova Score, mais encore ».

Merci à Anthony Fardet pour le contenu des tableaux récapitulatifs et son article sur le sujet !

Eric Taillard & Youna Zerrouki

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly