Return to site

Elections européennes : quelles promesses pour l’écologie ?

En ces temps de campagnes pour les élections européennes 2019, nous avons décidé de nous rendre sur chaque page de programme des différents partis en lice et de vous retranscrire, factuellement, leurs ambitions pour l’écologie !

Certains programmes étant plus longs et détaillés que d’autres, il nous a parfois fallu les réduire à leurs grands titres. Mais vous pourrez retrouver les textes en entier sur le site officiel des programmes !

Les élections sont un droit cher au cœur d’EthicAdvisor. Quel que soit votre choix, quelles que soient vos convictions, tournez-vous vers les urnes du 23 au 26 mai prochain. N'oubliez pas de demander une dérogation si vous ne pouvez pas vous déplacer !

Pour rappel : Une liste de candidats doit être présentée par chaque parti pour l'ensemble du territoire français, et chaque citoyen a la possibilité de donner sa voix à la liste de son choix. A l'issue du scrutin, les partis ayant obtenu au moins 5% des suffrages bénéficieront d'un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix. Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’élection : https://www.touteleurope.eu/actualite/elections-europeennes-2019-mode-d-emploi.html.

Pour ceux pour qui le bulletin n’est pas suffisant... Vous pouvez toujours voter chaque jour avec votre pouvoir d’achat en choisissant des produits EthicAdvisor correspondant à VOS critères éthiques !

En marche

140 mots sur 1950 = 7,2 % du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Nous proposerons de créer un « procureur commercial européen », pour vérifier le respect des engagements pris par nos partenaires et sanctionner rapidement leur violation, notamment en matière sociale, environnementale ou fiscale.

Nous exigerons que soit intégré dans tous les accords commerciaux de l’UE un volet de coopération fiscale ainsi que des clauses sociales et environnementales contraignantes (en abaissant en priorité les tarifs douaniers sur les biens et services « propres » et en instituant des sanctions commerciales en cas de violation des clauses sociales et environnementales).

Nous rendrons la politique agricole commune plus protectrice et plus réactive, en mettant en place des mécanismes de stabilisation des revenus adaptés à chaque filière (subvention contra-cyclique, régulation de la production…) et en favorisant une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Rassemblement national

120 mots sur 1000 = 12% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Pour préserver nos emplois et l’environnement : remplacer le libre-échange par le juste-échange !

La multiplication des accords de libre-échange de l’Union européenne avec tous les pays de la planète fait subir à notre économie une concurrence déloyale qui a déjà quasiment tué notre industrie et tuera demain notre agriculture.

Il faut en finir avec le sans frontiérisme commercial consistant à fabriquer des produits en Asie, à les vendre en Europe et retraiter les déchets en Afrique. Nous devon sau contraire rétablir des protections douanières (taxes, quotas et contingentements) aux frontières de l’Europe comme le font d’ailleurs toutes les grandes économies (les États-Unis, l’Inde, le Japon, etc.). Le libre-échange dérégulé est profondément anti-écologique.

Il faut favoriser la relocalisation des activités humaines et privilégier les circuits courts, localelisme, c’est-à-dire la production, la consommation et le retraitement dans un périmètre géographique le plus raisonnable possible.

Stopper la concurrence déloyale et instaurer le juste-échange

Favoriser le localisme en détaxant les circuits courts et en surtaxant les importations mondialisées anti-écologiques

Les républicains

202 mots sur 5207 = 3,9% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Protéger l'environnement naturel du continent.

#PROPOSITION 31

Instaurer une « Barrière écologique », grâce à la mise en oeuvre de droits de douane anti-pollution sur les produits importés de pays qui ne respectent pas nos normes environnementales ou sociales, pour augmenter le budget européen dédié à la recherche et l'innovation.

#PROPOSITION 32

Mettre en oeuvre un Plan européen pour le climat, piloté par un « Haut-Commissaire européen pour le climat et la biodiversité » favorisant notamment les prêts à taux zéro de la Banque européenne d'investissement aux Etats membres, aux collectivités, aux entreprises et aux particuliers.

#PROPOSITION 33

Lutter contre le dérèglement climatique et réduire notre dépendance énergétique, en visant le « 0 carbone » à horizon 2050 et en favorisant un mix énergétique adapté aux réalités des territoires.

#PROPOSITION 34

Renforcer l'économie circulaire, notamment en valorisant les filières de recyclage pour bénéficier des opportunités du traitement des déchets et promouvoir la bioéconomie, véritable vecteur de croissance et de valeur ajoutée, particulièrement pour nos agriculteurs.

#PROPOSITION 35

Mettre en place une « Stratégie plastique » ambitieuse au niveau européen consistant à systématiser les modes de collecte et de recyclage à l'échelle de l'UE en les rendant au plus simples et plus efficaces.

La France Insoumise

1866 mots sur 9141 = 20,4% du programme

Ci-dessous : l'introduction du chapitre dédié à l'écologie et les grands titres

Face à l’urgence climatique, engager la planification écologique

Nicolas Hulot lui-même disait que « l’UE ne nous avait pas beaucoup aidés pendant la COP21 », la conférence de l’ONU sur le changement climatique. C’était en 2015 avant qu’il devienne ministre de Macron puis qu’il démissionne en dénonçant notamment le carcan budgétaire européen. L’Europe devrait être à la pointe de la lutte pour la préservation de l’écosystème. Elle en a les moyens financiers, techniques, humains. Au lieu de cela, l’UE traine les pieds. Elle met en place des outils contre-productifs comme le « marché carbone ». Elle laisse tout le pouvoir aux lobbys et à l’industrie chimique contre la santé et l’environnement comme on le voit avec les autorisations accordées aux pesticides. Le libre-échange et la politique agricole européenne favorisent l’expansion d’une agriculture industrielle, polluante et aggravent le changement climatique, aux dépens de l’agriculture écologique et paysanne. Ça suffit. Nous devons changer les modes de production, de consommation et d’échange. En Europe aussi, il est temps d’instaurer la règle verte : ne pas prendre plus à la planète qu’elle ne peut supporter. Pour vivre enfin en harmonie avec les êtres humains, la nature et les animaux. C’est aussi une occasion majeure de créations d’emplois et de lutte contre les inégalités environnementales qui frappent d’abord les plus pauvres (pollution, malbouffe etc).

 

2.1. Protéger l’écosystème, la santé, les biens communs et les animaux

 

2.2. 100% d’énergies renouvelables, en Europe aussi !

 

2.3. Mener une politique agricole commune écologique pour une alimentation de qualité

 

2.4. Mettre en place une planification écologique européenne

Europe écologie les verts

1494 mots sur 4397 = 34% du programme

Ci-dessous : les grands titres

1. Adopter un traité environnemental et promouvoir le protectionnisme vert pour faire de l’écologie la priorité de l’Europe

CONTRE LES ÉCOCIDES, UNE JUSTICE ENVIRONNEMENTALE RÉ-ENSAUVAGER L’EUROPE  UNE EUROPE ZÉRO PRODUITS TOXIQUES DES CRITÈRES ÉCOLOGIQUES CONTRAIGNANTS  UN PROTECTIONNISME VERT CONTRE LA DESTRUCTION DE LA PLANÈTE   UNE EUROPE ZÉRO CARBONE
2. Créer une banque européenne du climat et de la biodiversité et développer un plan d’investissement massif pour sauver le climat
0% CARBONE, 100% RENOUVELABLES UN BOUCLIER ÉCOLOGIQUE ET SOCIAL RÉPARER LES TERRITOIRES UNE EUROPE ZÉRO PLASTIQUES UN PLAN ANTI-TRUSTS CONTRE LES POLLUEURS
4. Une agriculture 100% BIO pour défendre les terroirs et protéger la qualité de notre alimentation UNE ALIMENTATION SAINE POUR TOU.TE.S UNE EUROPE 100% BIO ET LOCALE PLUS D’EMPLOIS, MIEUX RÉMUNÉRÉS

Parti socialiste et Place publique 

234 mots sur 4115 = 5,7% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

  • Un plan d’investissement de 500 milliards d’euros sur 5 ans pour répondre aux enjeux de la transition écologique et décarbonnée à travers une politique globale et transversale prioritaire – associant notamment politique de l’énergie et politique agricole, et dégageant des moyens financiers issus des fonds structurels, de la BEI… Il s’agit de verdir notre économie (renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments, augmenter la part des énergies renouvelables, investir dans une mobilité propre,…) et également d’accompagner les territoires, et en particulier les travailleurs, dans cette transition écologique.
  • La sortie du calcul du déficit (3 % aujourd’hui) des investissements des États liés à la transition écologique.
  • Un «Airbus» du renouvelable qui rapprocherait les grandes sociétés énergétiques européennes. Ce groupe aurait pour ambition d’accélérer le développement des énergies renouvelables en Europe et d’atteindre ainsi plus rapidement les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Il serait également le fer de lance d’une grande politique d’investissements publics
  • Les traités commerciaux seront strictement conditionnés au respect des normes européennes (sociales, sanitaires, climatiques et environnementales) et des grands textes internationaux (Accord de Paris, conventions OIT, accords de coopération fiscale…). Il s’agit de subordonner le commerce aux grands objectifs que se donne l’Humanité en termes de droits humains et de droits environnementaux ; et de faire valoir les standards européens dans la mondialisation.

Debout la France

65 mots sur 2652 = 2,5% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Instaurer des droits de douane « anti-pollution » aux frontières de l’Europe pour protéger notre environnement, nos emplois et notre mode de vie des importations déloyales.

Garantir une alimentation saine et un environnement protégé grâce à une Politique Agricole et une gestion de la pêche qui offrent un revenu mérité aux exploitants tout en valorisant nos terroirs et la préservation des ressources en poisson.

Concentrer la coopération européenne à travers quelques agences chargées de projets innovants dans l’industrie et la vraie transition écologique pour lutter à armes égales avec les Etats-Unis et la Chine

Génération.s

928 mots sur 2453 = 37,8% du programme

Ci-dessous : l'introduction du chapitre dédié à l'écologie et les grands titres

Libérons les peuples des pollueurs et prédateurs pour un droit à se nourrir sainement, à respirer un air pur, à préserver durablement nos ressources.

1. Donnons l'argent européen au climat, pas aux banques. 500 milliards par an pour le Green New Deal ! 

2. Décidons d'un plan d'urgence absolue pour sauvegarder la biodiversité et le bien-être animal, créons une Cour Européenne de l'Environnement !

3. Créons un « bouclier bio » pour sauver notre alimentation et nos agriculteurs

4. Interdisons immédiatement les polluants et perturbateurs endocriniens

5. Refusons la prospection et l'exploitation du gaz de schiste et du pétrole de schiste en Europe​

Parti communiste français

96 mots sur 879 = 10,9% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

  • Élaboration au niveau européen d’une stratégie de développement et d’une stratégie industrielle écologiquement soutenable (exemple : action en faveur d'un vaste programme pluriannuel de ferroutage).
  • Instauration d’un service public de la rénovation énergétique en territorialisant les objectifs, pays par pays, région par région et mise en place de financements pour les collectivités territoriales pour les aider à réaliser ces objectifs.
  • Réforme de la politique agricole commune en concertation avec les organisations agricoles alliant l'impératif d'un travail rémunérateur et celui d'une agriculture paysanne libérée de la pression du rendement à tout prix et du recours aux pesticides.

Union des Démocrates et Indépendants

933 mots sur 4519 = 20,6% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Une Europe unie qui devienne le premier continent vert

Un Livret E environnemental européen
Lancer une croisade verte contre le continent plastique
Pour manger mieux, un règlement européen contre l’importation d’aliments traités avec des molécules interdites en EuropeFinancer la recherche de produits de substitution au glyphosate et au cuivre
Etiquetage nutritionnel : pour la généralisation du Nutri-Score
Lancer un plan européen pour l’hydrogène
Pas de deals commerciaux avec des pays qui ne respectent pas l’Accord de Paris grâce à l’insertion de clauses de sauvegarde

Lutte ouvrière

413 mots sur 4519 = 9,1% du programme

Ci-dessous : la totalité du texte concernant l'écologie

Écologie : la véritable menace contre l’environnement et la planète, c’est le capitalisme

Nicolas Hulot, qui a servi de caution verte à Macron pendant un an, s’est lassé des formules creuses et des grands-messes sur l’environnement et a démissionné. À cette occasion, il a dénoncé la mystification des « petits pas » quand il y a une urgence environnementale et climatique. C’est un constat que l’on peut tous faire. Oui, l’humanité court à la catastrophe, une catastrophe connue et annoncée. L’inaction des dirigeants politiques au pouvoir, c’est aussi ce que dénonce la jeunesse qui a manifesté en masse dans de nombreux pays à l’initiative d’une lycéenne suédoise. Qu’il s’agisse de l’environnement ou du chômage, les politiciens sont incapables de trouver quelque solution que ce soit, pour la simple raison qu’ils sont les serviteurs des grands groupes capitalistes à l’origine de ces catastrophes. Car nous ne sommes pas tous également responsables de la dégradation de l’environnement. Ce sont les grands groupes capitalistes qui détiennent les manettes de l’économie, qui décident de 35 l’organisation de la production, de l’énergie, des transports, du BTP. Tant que l’on accepte leur mainmise sur l’économie, les discours sur la lutte contre le réchauffement climatique, sur la sauvegarde de la mer ou les énergies renouvelables resteront lettre morte. Pour que les capitalistes acceptent de se préoccuper de l’écologie, il faut que cela leur rapporte. L’écologie fait maintenant partie de la stratégie publicitaire : c’est à qui sera le plus « vert », le plus soucieux de développement durable. Pour d’autres, l’écologie a été l’occasion de trouver de nouveaux marchés. Les politiques écologiques des gouvernements se réduisent en définitive à créer des taxes qui pèsent sur le budget des plus pauvres et à distribuer des subventions et des aides aux entreprises au nom de la transition énergétique, comme ils le font au nom de la compétitivité ou de l’emploi. Sur toutes les questions écologiques, une politique concertée et planifiée à l’échelle de la planète est nécessaire. Or le propre du capitalisme est que rien n’est organisé, concerté, anticipé et planifié à l’échelle de la société. C’est le règne de la concurrence et de l’intérêt particulier au détriment de l’intérêt général. Seules les lois du marché et la recherche du profit inspirent les décisions des capitalistes. Les problèmes écologiques l’illustrent: il est urgent d’enlever aux groupes privés la direction de l’industrie, des transports, et d’organiser l’économie de façon rationnelle, planifiée, pour répondre aux besoins du plus grand nombre, tout en préservant l’environnement.

Les patriotes

Aucun programme spécifique aux Européennes n'est disponible, voici ce que dit leur manifeste :

5. Les Patriotes favorisent une économie verte économe en énergie et en émission de CO2, produite localement, et une agriculture respectueuse de l’environnement, afin de réaliser une transition écologique complète. L’État stratège, en partenariat avec les acteurs privés, impulse cette économie durable, créatrice d’emplois, préservant la nature, la sécurité alimentaire et la santé publique.

Union Populaire Républicaine

Aucun programme spécifique aux Européennes n'est disponible, voici ce que dit leur manifeste :

119

La sortie de l’Union européenne comme préalable à toute politique écologique

120

Donner la parole au peuple sur la question de l’énergie en France, en particulier sur l’électricité nucléaire. Consulter les Français sur la manière dont l’électricité est produite en France.

Des questions à choix multiples permettront de déterminer les politiques à conduire.

Faire valider par les Français les mesures de sobriété énergétique nécessitant d’importants investissements.

121

Gérer les ressources nationales avec bon sens. Réorganiser nos moyens de surveillance de l’état environnemental de la France ainsi que les principaux organismes de gestion des sols, des eaux et des forêts.

Gérer la ressource en terre fertile : préserver les terres arables.

Gérer la ressource environnementale de l’Outre-mer, pépite de la nation.

Protéger la biodiversité, la beauté des paysages français et cette ressource fondamentale qu’est l’eau.

Mettre à profit les services écosystémiques dans la construction, l’organisation du territoire et le paysage.

122

Lutter contre le gâchis. Réduire l’énergie consommée par les bâtiments en France.

Diminuer les gaspillages industriels : favoriser un système industriel sobre en consommation de ressources naturelles.

Dynamiser et développer les circuits courts et le « local ».

Lutter contre l’obsolescence programmée.

123

Création d’une taxe verte à l’importation. Taxe sociale et environnementale sur les productions importées ayant des standards écologiques et sociaux de production plus faibles que nos exigences françaises.

124

Promouvoir la préservation de l’environnement sur la scène internationale. Promouvoir la redéfinition des objectifs de l’OMC auprès de nos partenaires en proposant l’inclusion de la préservation de l’environnement et des ressources naturelles.

Mettre un terme aux exportations sauvages de déchets dangereux.

Protéger la santé mondiale par des initiatives à l’ONU proposant des restrictions dans l’utilisation des antibiotiques dans l’agriculture et des perturbateurs endocriniens.

Orienter la mobilité pour une amélioration de la qualité de vie et de l’environnement

Réduire le nombre de véhicules en circulation aux périodes de pointe en incitant à l’auto-partage, en développant les transports en commun et en rapprochant lieux de travail et zones résidentielles.

Mettre en œuvre un grand plan en faveur du train à moyenne vitesse.

Favoriser davantage les transports en commun et les transports doux (fluvial et rail).

125

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Garantir l’indépendance des scientifiques qui travaillent sur le climat et l’énergie.

Faciliter la recherche dans le domaine.

Supprimer les subventions aux énergies fossiles

Abandonner le système de marché du carbone européen (Système communautaire d’échanges de quotas d’émissions), complexe et défaillant, et renforcer progressivement mais significativement la Contribution Climat-Énergie en mettant en place des mesures d’accompagnement.

126

Mettre la science et l’expérimentation au service de la résilience de nos sociétés et de la protection de l’environnement. Concilier la recherche économique et la recherche écologique en France.

Développer et soutenir la recherche dans les technologies à haut potentiel écologique.

Favoriser le déploiement d’expériences locales réussies (innovations sociales), après études et projets pilotes.

Soutenir le secteur des économies d’énergie, avec en particulier l’accent porté sur la rénovation énergétique des bâtiments anciens.

Améliorer le tri sélectif et soutenir le secteur du recyclage des déchets.

Garantir l’indépendance des scientifiques travaillant sur ces questions ne permet pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ces listes sont représentées mais n'ont pas de programme trouvable en ligne :

Urgence écologie

Ralliement d’initiative citoyenne 

Rassemblement des gilets jaunes citoyens

Evolution citoyenne
Jaunes et citoyens

Bien sûr, quantité ne veut pas dire qualité. De plus, un choix politique ne saurait se construire autour d'un seul pilier. N'hésitez pas à aller lire le reste des programmes des listes afin de savoir si les ambitions écologiques que vous avez découvertes ici sont en adéquation avec le reste des solutions proposées !

Et pour continuer de voter au quotidien... Découvrez tous les critères de sélection éthiques qui vous ressemblent sur Ethicadvisor.

Youna Zerrouki

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly