Return to site

De Marie Kondo au Zéro Déchet

"Throw away what doesn’t spark joy”, littéralement "Jetez tout ce qui ne vous procure pas de la joie". Tel est le mantra de Marie Kondo, gourou du rangement, rendue célèbre par son livre « La magie du rangement » et la récente émission Netflix associée dont elle est à l’affiche. A l’aide de divers conseils simples (mais intransigeants), elle propose de faire de votre maison un monde merveilleux, respirable et accueillant. Comment ? En jetant. Mais chez EthicAdvisor, il y a des mots qui nous font tiquer… Comme « jeter » !

Pourquoi jeter c'est bof bof

"Mais n'oubliez pas, avant de jeter à tout va, que même ce qui est recyclable doit être traité."

1- Ce qui est jeté doit être géré

Comme nous vous l’expliquions dans notre article sur les problèmes liés au plastique, quelle que soit la chose que vous mettiez à la poubelle, elle entame un long périple jusqu’à sa disparition.

Partons du principe que vous triiez vos poubelles (vous le faites, n’est-ce pas ?). C’est une très bonne action, bien entendu ! Mais n’oubliez pas, avant de jeter à tout va, que même ce qui est recyclable doit être traité. Triés, secoués, broyés, lavés, déchiquetés, compactés, les déchets demandent toujours énormément de ressources aussi bien en électricité qu’en eau.

C’est bien entendu sans compter les déchets qui ne pourront pas avoir de nouvelle vie, qui finiront brûlés ou enfouis !

2- Ce qui est jeté fini parfois hors du circuit

Les centres de tri ne sont pas infaillibles. Les camions poubelle non plus. Loin de vouloir leur mettre sur le dos les aléas de la collecte, il est indéniable que les déchets peuvent facilement, à un moment ou à un autre, se retrouver dans la nature quelles que soient les précautions de tri que vous ayez pu prendre en amont. Frustrant, n’est-ce pas ?

3- Quelqu’un d’autre pourrait en avoir besoin

"En 2016, environ 8,8 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté."

Nous reviendrons juste après sur les actions concrètes que vous pourriez mettre en place avant de jeter un pull. En attendant, voici quelques raisons pour lesquelles on aimerait que ce qui ne se porte plus se donne :

- En 2012 (dernière étude de l’INSEE), environ 143 000 personnes au moins étaient sans domicile fixe en France

- En 2016 (dernière étude de l’INSEE), environ 8,8 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté (1026 € par mois cette année-ci) en France

- La trêve hivernale (interdiction d’expulser quelqu’un entre le 1er novembre et le 31 mars) ne signe pas la fin du froid dans les rues

- Le mot dignité est dans la première phrase de la constitution universelle des droits de l’Homme : « Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde. ». Donner un sweat, c’est participer à tout ça. Puisqu’on vous le dit.

Ce qu'on peut faire pour ne plus jeter

1- Et si on réparait ?

Ce truc qui traîne dans une pièce mystère de votre logis, auquel vous n’avez pas touché depuis qu’il a malencontreusement glissé d’une étagère et fait des bip bip incongrus quand vous l’allumez… Et si vous le répariez ? Il ne vous procure peut-être plus de joie à la Marie Kondo, mais est-ce que ce n’est pas juste parce qu’il vous procure du stress en tant que personne incapable de tenir un tournevis ?

De nombreuses solutions collaboratives existent pour vous libérer. De la demande de service sur des sites de voisinage comme Allô Voisin aux repair cafés en passant par des institutions parisiennes comme La Recyclerie : osez demander de l’aide à quelqu’un de compétent.

2- Et si quelqu'un en voulait ?

Votre voisine (qui vient de vous aider avec votre tournevis), votre frère, votre collègue : avez-vous pensé à leur proposer les objets dont vous ne voulez plus ? Cela pourrait « procurer de la joie » à l’un.e d’entre eux !

N’oubliez pas que les inconnu.e.s aussi méritent votre sympathie (si si) ! Une de nos initiatives préférées : laisser des livres dans le hall de l’immeuble avec un petit « Servez-vous » ! Si cela marche bien, ce sera peut-être l’occasion de commencer une boîte à lire !

Et si vous avez besoin de quelque argent de poche, les classiques Leboncoin ou Vinted sauront vous ravir !

3- Et si quelqu'un en avait BESOIN ?

"Les maraudes organisées régulièrement dans beaucoup de grandes villes sont toujours à la recherche de donateurs."

Comme nous vous le disions juste avant, outre les personnes de votre cercle habituel, des personnes pourraient avoir non pas envie mais besoin de ces choses dont vous souhaitez vous débarrasser. De nombreuses associations s’occupent de récolter nourriture, vêtements ou objets culturels.

Les maraudes organisées régulièrement dans beaucoup de grandes villes sont toujours à la recherche de donateurs. De nombreux groupes Facebook existent pour les régions, n’hésitez pas à y demander toutes les informations. Mais les organisations sont nombreuses, comme le Relais qui dispose d’énormément de points de collecte ou le Secours populaire qui accepte aussi les dons matériels.

Trouvez des produits qui vous procurent de la joie (pour longtemps) !

1- L’intemporel

Le temps passe, le style est éternel. Autant la coupe mulet et les sweats à étoile tecktonik n’avaient pas vraiment vocation à s’établir dans la durée, autant un jeans bien taillé et un tee shirt confortable vous feront rarement défaut.

Notre « spark of joy » à nous ? Les jeans 1083, bien au-dessus de l'éthique des leaders dans ce domaine et indémodables.

2- Le durable

Pour garder la joie intacte, gardez vos objets intacts ! En choisissant des options durables, loin de la fast fashion et du prêt à jeter, vous pourrez faire vivre une longue vie à ce qui vous entoure. Et si vous décidez de le donner un jour (mais on en doute) : sa seconde vie n’en sera que plus belle et longue !

Notre spark of joy à nous ? Cette enceinte en béton Le pavé parisien, durable et réparable au son inimitable !

3- Le réutilisable

La joie que vous procure une paille dans un soda est sûrement infime. On comprend bien, et c’est normal. Mais avez-vous déjà vécu la jubilation de sortir votre paille en inox en terrasse, en pensant à toutes ces tortues que vous sauvez, aux chiffres effarants que vous faites baisser, et au style que vous avez ? C’est la magie du réutilisable. Et ça marche des gobelets aux manches de brosse à dent en passant par le film alimentaire !

Notre joy of spark à nous ? Les adorables lingettes réutilisables Ka.Ji.Ji !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly