Return to site

Croquer dans une pomme bio, quel impact ?

La pomme est un peu à la BIO ce que la tomate est à l’alimentation de saison : un pilier, un exemple parfait. Symbole d’alimentation saine et de fierté quand on peut la manger avec la peau, une pomme c’est presque un manifeste quand on la choisit bio. Mais quel est vraiment l’intérêt de ce choix ? Que se passe-t-il quand vous croquez dans une pomme bio ? Avec nos trois piliers éthiques habituels : santé, social, planète, on vous fait un petit récap de ce moment de plaisir. Bon appétit !

L'impact d'une pomme bio sur la santé

1- Mâcher, c'est bon pour la santé

En prenant la pomme de votre corbeille à fruit et en la portant à votre bouche, vous avez déjà fait un choix : celui de croquer dedans. Pourquoi est-ce que c’est pertinent ? Parce que mâcher, votre corps adore ça ! En mâchant lentement le fruit, votre salive va pouvoir jouer son rôle premier : effectuer une première destruction des fibres et faciliter la digestion grâce aux enzymes sécrétées.

Croquer dans votre pomme, c’est aussi vous rendre compte de la quantité que vous ingérez. Un fruit, c’est avant tout du fructose : du sucre ! Et en trop grande quantité le sucre, quelle que soit son origine, peut être néfaste. Mangez une pomme et vous serez rassasié.e. Buvez un verre de jus de pomme (environ 2,5 fruits) et vous serez prêt.e à en boire encore !

2- Tous les nutriments !

Votre pomme est bio, vous l’avez donc croquée sans enlever la peau. Tant mieux ! Puisque c’est là que se trouvent la plupart des nutriments intéressants de la pomme. La concentration en minéraux et vitamines serait 4 à 6 fois plus élevée dans la peau que dans la chair des pommes !

A vous les vitamines des groupes A, B, C et E, le potassium, le phosphore et les antioxydants. Un cocktail détonnant qui ne vous fera que du bien.

3- Moins de pesticides

Bien entendu, si vous avez décidé de croquer dans la peau c’est que sa concentration en pesticides ne vous faisait pas peur, et vous avez raison ! Bien qu’on sache qu’à cause des vents, des ruissellements et de la contamination des sols il est impossible d’assurer le 0% de pesticides dangereux, le risque de micro présence d’intrants est bien minime face aux bienfaits cités dans les paragraphes précédents. Il a été prouvé que les personnes consommant régulièrement des aliments bio avaient 25% de risques en moins de développer un cancer.

Si vous avez l’habitude d’éplucher la peau des pommes non bio, gardez ce réflexe : tout comme les nutriments, les pesticides s’y logent à foison. On ne compte plus le nombre de rapports édifiants concernant l’impact de ceux-ci sur la santé.

L'impact d'une pomme bio sur la société

1- De meilleures conditions pour l'agriculteur.ice

Vous faites du bien à votre corps en lui offrant un encas sain, très bien. Mais vous faites aussi du bien à celui d’autres personnes, puisque vous évitez aux acteurs de la chaîne de production d’être exposés aux pesticides ! Plus de 150 cas de maladie du travail ont été directement liés à l'utilisation de ceux-ci. On connaît déjà l’impact du fameux glyphosate sur les agriculteurs (par ici pour plus de chiffres), et les habitants à proximité des champs d’agriculture conventionnelle sont exposés à ces mêmes risques.

2- Soutenez la bio ! (L'état ne le fait pas trop...)

Un autre impact sur les gens qui vous entourent ? En choisissant votre pomme bio, ce sont des agriculteurs engagés (souvent sur de plus petites exploitations) que vous soutenez directement ! Les prix jugés parfois trop chers de ces produits sont souvent liés à la petite taille des exploitations : les coûts sont moins dilués. C’est la simple règle de l’offre et de la demande : plus vous achèterez bio, plus vous renverrez un message positif à toute la filière et aux producteurs conventionnels.

Renvoyer ce message vous-même est important, car même si c’est parfois frustrant l’état ne le fait pas très bien lui-même… En effet, des agriculteurs bio ont par exemple décidé de porter plainte contre l’état pour des retards de subventions de plus de 3 ans !

3 - Des salariés plus heureux ?

Si vous avez la possibilité d’acheter vos fruits en magasin spécialisé bio et non dans une enseigne généraliste, votre impact peut se porter encore plus haut ! En effet, dans beaucoup de magasins (comme Biocoop), on promeut une politique interne aussi durable que les produits vendus. On assure une reconnaissance accrue des salariés, et le conseil d’administration est composé de toutes les parties prenantes du cycle du magasin. Association de consommateurs et producteurs ont ainsi leur mot à dire aux côtés des magasins et des salariés. Ce n'est bien sûr pas le cas partout, renseignez-vous ! C'est l'occasion de découvrir par exemple des magasins autogérés.

Sans faire de généralités hasardeuses, n'avez-vous jamais senti la différence d'ambiance entre un supermarché et un magasin bio ? Des conseils avisés et une sensibilité au sujet permettent un dialogue facile avec le personnel des magasins !

L'impact d'une pomme bio sur la planète

1- Toujours moins de pesticides !

Lorsque vous croquez dans votre pomme, c’est aussi la planète qui est contente ! Bien entendu, les pesticides réduits au minimum sont un aspect déterminant, puisqu’on évite entre autres le glyphosate dans les nappes phréatiques. Mais pourquoi est-ce important d’arrêter de polluer les sols ?

2- Vergers et biodiversité

C'est la biodiversité qui vous remercie ! Vous entendez un petit oiseau chanter pendant que vous savourez votre granny ? C’est sûrement parce qu’il est content d’avoir pu se nourrir des insectes encore présents dans les champs grâce à leur viabilité ! Les pesticides conventionnels ont notamment un impact sur la santé et la fertilité des espèces. Dans un verger où ne règnent ni les pesticides ni le rendement à tout prix, les mésanges s’épanouissent dans les branches et les vers pullulent sous terre ! Avoir un environnement plus sain permet aux espèces de s'approprier ces terres qui leurs reviennent autant qu'à nous. Ce sont pas moins de 60% des animaux sauvages qui ont disparu de la surface de la Terre ces 30 dernières années, principalement parce que nous détruisons leur habitat.

3- Et les abeilles ?

Les abeilles sont à la biodiversité ce que la pomme est à l’agriculture biologique : un pilier, un exemple parfait ! Outre le fait qu’on aimerait qu’aucune espèce ne disparaisse (car on aime bien les animaux), il y a un aspect purement égoïste à notre fascination pour le sauvetage des abeilles : plus d’abeilles plus de pollinisation, plus de pollinisation plus de plantes (les abeilles sont responsables de la pollinisation de 80% des plantes à fleur). Plus grand-chose, du coup. Et ça tombe bien : pendant que vous croquez dans votre pomme bio, une ruche s’épanouit dans un verger, loin des néonicotinoïdes (les pesticides les plus ravageurs pour nos amies).

Ça y est, vous avez fini votre pomme ? Vous vous rendez compte de tout le bien que vous avez fait, à votre corps et à ce qui l'entoure ? Vous pouvez être fièr.e ! Mais vous vous en doutez, il n’y a pas que les pommes qui ont autant d’impacts positifs. Alors retrouvez en un clic tous les produits de notre sélection qui se sont mis au BIO !

C'est par ici !

Youna Zerrouki

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly